© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Univers Spirale N° 82

L'Editorial

La paix est un état d’esprit

Au regard des récents événements et du chaos émotionnel qui a perturbé l’aura de la Terre, un mot s’impose à tous les états d’urgence : la PAIX. Mais comment pouvons-nous offrir cette paix à nos frères en humanité, nourrir les affamés, donner un toit aux sans-abri, soigner les malades, supprimer les guerres avec leur cortège récurrent de souffrances ?

 

Toute guerre, dans son principe, est vouée à l’échec. Il en est ainsi de la guerre contre le terrorisme, la drogue, la pauvreté, le cancer… Car la guerre est un état d’esprit, germant au sein de cerveaux malades puisque conduisant à la destruction globale, au suicide collectif. Tout acte n’a pour effet que de renforcer l’adversaire, voire de créer un nouvel ennemi, comme on crée, avec des “bombes” médicamenteuses, de nouvelles maladies...

“Quiconque est sous l’emprise de l’état d’esprit de guerre, voit ses perceptions déformées et sélectives”, a écrit Gregg Braden dans L’effet Isaïe. Autrement dit, on ne voit qu’à travers un prisme de dysfonctionnement collectif conduisant à la folie de l’esprit humain. Et il n’est pas difficile d’imaginer quels actes peuvent naître d’un tel système de destruction.

Bien que les assistances multiples et les traités fragiles tentent de réduire les souffrances de notre monde physique, la clé entraînant un changement réel de paradigme ne peut venir que d’une transformation radicale de nos pensées qui nourrissent, en continu, la trame de ces souffrances. Car il existe une profonde corrélation entre l’état de conscience de l’être humain et la réalité extérieure qui en est la manifestation.

 

« Sois conscient de cette paix grâce à ton esprit, désire-la avec ton cœur, concrétise-la avec ton corps », enseignaient les Esséniens. Il y a plus de 2 000 ans, la Communauté du Qumrân, sur la Mer Morte, nous a montré comment identifier les éléments constitutifs des pensées, des sentiments et des émotions. Pour cela, elle déterminait un dénominateur commun, associant la fin des souffrances aux trois éléments convergents de la prière :

- Le fils de l’homme recherchera la paix au sein de son propre corps ; car son corps est un lac de montagne qui reflète le soleil lorsque ses eaux sont calmes et claires. Lorsqu’il est plein de boue et de pierres, il ne reflète rien.

- Le fils de l’homme recherchera la paix dans ses propres pensée ; il n’existe pas de puissance plus grande dans les cieux et sur la Terre que la pensée du fils de l’homme. Bien qu’invisible pour les yeux du corps, chaque pensée possède une force extraordinaire capable de secouer les cieux eux-mêmes.

 

- Le fils de l’homme recherchera la paix au sein de ses sentiments ; il demandera à l’Ange de l’Amour de pénétrer ses sentiments afin de les purifier. Et tout ce qui était, auparavant, impatience et discorde, se transformera en harmonie et en paix.

Sachant que notre évolution nous obligera à redéfinir la technologie dans notre monde - lois de l’Univers connecté, d’attraction/résonance et de l’antigravitation - les Esséniens nous nous rappellent comment créer la paix autour de nous. Grâce à la logique de notre esprit, nous devons être convaincus de l’existence réelle de la paix. Nous devons la désirer de tout notre cœur, dans chacune de nos expériences.

 

La paix est déjà une réalité dans le monde. Notre défi consiste à la rechercher, à la découvrir, même là où elle paraît ne pas exister. C’est notre corps qui exprime ce que ressentent notre esprit et notre cœur. Nous choisissons les actions que nous offrons au monde. Ces actions refléent extérieurement les choix que nous avons faits intérieurement.

 

Nous sommes invités à créer la paix dans l’Univers, afin de parvenir à l’amour qui confère l’unité à toutes nos actions. Les prophéties des Indiens Hopis d’Arizona, nous rappellent que « lorsque l’on utilisera la prière et la méditation, au lieu de nouvelles inventions qui aggravent les déséquilibres, alors, l’humanité trouvera également sa véritable voie ». Ces paroles ne font qu’affirmer le principe quantique selon lequel, pour modifier le résultat d’une série d’événements déjà en cours, nous sommes appelé à changer nos croyances (erronées). En agissant de la sorte, nous attirons les possibilités de créer, en toute conscience, cette nouvelle réalité de Paix, d’Amour et de Lumière, en connexion avec tout ce qui s’accomplit, sur la Terre comme dans le Ciel.

Marc J. PANTALACCI

(Tous droits réservés © Univers-Spirale N°82 – HIVER 2016)