Notre Sélection (suite et fin)

 

Le monde fantastique de nos cellules :

émergence d'une biologie holistique

ue sont donc ces champs qui créent la matière ? La relativité en biologie conduit du matériel à l’immatériel. Tout est issu de la Lumière. Jacqueline Bousquet, docteur ès-science, chercheur au C.N.R.S., rend ici hommage au Professeur Émile Pinel dont les travaux, par le biais des mathémati­ques appliquées à la biologie, lui ont permis de faire la jonction entre les dernières avancées de la Science et les connaissances issues de la Grande Tradition.

Trop long­temps méconnu, car œuvrant dans la soli­tude, Emile Pinel n’a pu encore apporter officiellement à la science toute la contribution de ses travaux d’une valeur ex­ceptionnelle. Souhai­tons qu’il soit enfin re­connu comme le pion­nier de génie d’une science holistique qui nous aidera à aborder le nécessaire change­ment de paradigme.

La physique quantique et subquantique nous autorise toutes les au­daces et la relativité en biologie nous conduit du matériel à l’imma­tériel ; elle nous apprend que ce sont les champs qui « créent » la matière et la modè­lent. La théorie quantique du champ est en effet une théorie efficace en dépit de la contradiction des deux termes (un champ est un domaine entier, un quantum est une petite partie indivisible ; les deux concepts sont antagonistes).La réalité est insubstantielle ; seuls les champs sont réels ; les particules (matière) ne sont que des interactions de champ, manifestations éphémères, extrêmement abruptes, dans des régions de l’espace très réduites.

La Science nous dit, tout comme la Tradi­tion, que tout est issu de la lumière ; nous y reviendrons. Qu’est la lumière ? Des particules appelées photons, portées par des ondes électroma­gnétiques. Nous venons de dire que la seule réalité est le champ, donc les ondes. Un système quel qu’il soit est représenté par une fonction d’onde ; cette dernière est une entité qui participe à la fois de la matière et de l’idée.

Donc, une chose représentée par une fonction d’onde a un aspect matériel ; pour­tant, quand on l’examine (interaction avec le système observant) elle fait un saut vers un nouvel état. Ces transitions sont caractéristi­ques du domaine des idées ; voici déjà l’amorce de notre point de jonction.

Puisque tout se meut dans l’univers, que la science aussi bien que la Tradition parle de la « danse des éléments » et que toute particule chargée, en mouvement engendre une onde électromagnétique, arrêtons-nous un instant sur ce que sont ces ondes électromagnétiques.

Elles sont constituées de la superposition des variations spatio-temporelles d’un champ électrique et d’un champ magnétique. Elles se déplacent dans le vide, c’est-à-dire que ce type d’onde n’a pas besoin de support matériel ; en ligne droite si le milieu est homogène. Elles se propagent à travers les milieux non conducteurs de l’électricité, mais sont arrêtées par les corps conducteurs. Elles se réfléchissent et se réfractent comme la lumière...

(… la suite de l’article dans Univers SPIRALE N°101)

La Méthode du Dr William H. Bates

De l'importance du cerveau dans la vision

Apprendre à voir sans effort, gérer le stress visuel, Toutes ces techniques ont comme objectif la remise en mouvement juste et fluide. Pour le Dr William H. Bates, c’est le mouvement qui permet de bien voir. C’est le mouvement juste qui permet au corps de se mouvoir tout en étant détendu et de laisser le cerveau disponible pour l’apprentissage. C’est le mouvement naturel à la vie qui en résulte lorsque l’on sort du figement d’un état traumatisé.améliorer la fonction visuelle par la prise de conscience des habitudes du regard pour optimiser sa vue sans lunettes mais aussi le Somatic Experiencing® et le Rééquilibrage sensorial et moteur ®…

Toutes ces techniques ont comme objectif la remise en mouvement juste et fluide. Pour le Dr William H. Bates, c’est le mouvement qui permet de bien voir. C’est le mouvement juste qui permet au corps de se mouvoir tout en étant détendu et de laisser le cerveau disponible pour l’apprentissage. C’est le mouvement naturel à la vie qui en résulte lorsque l’on sort du figement d’un état traumatisé.

Les compétences visuelles représentent une marge de progrès importante. Quand les gens voient plus, ils évaluent une situation beaucoup plus rapidement et prennent de meilleures décisions.

Développer les compétences visuelles représente une marge de progrès insoupçonnée pour les individus et les entreprises : capacités de rapidité, de précision et de concentration en bénéficient directement et progressent.

La vue est l'outil de travail et de sécurité numéro un pour l'entreprise, les professionnels, les étudiants, les sportifs :

• 80% de nos perceptions proviennent de la vue

• 80 à 90 % des décisions basés sur l'information visuelle

• plus de 60 % des accidents du travail ou erreurs professionnelles sont des défaillances visuelles

• 90 % des perceptions des conducteurs sont visuelles.

Il est nécessaire d'améliorer la vue, qui est aujourd'hui hyper sollicitée et génère des conséquences contre-productives : baisses de vue (NTIC, écrans), risques d'erreurs, risques en termes de sécurité (AT, APP), troubles de déficience de l'attention TDA), cécité attentionnelle.

Bates consacra sa vie à la recherche sur la fonction visuelle, à la théorie de l'accommodation et aux modifications physiologiques liées aux états de stress et aux émotions négatives. L'écoute de ses patients lui permit de remarquer que la vue de nombre d'entre eux était extrêmement variable et de conclure que notre vue était influencée par la manière dont nous utilisons nos yeux...

(… la suite de l’article dans Univers SPIRALE N°101)

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon