Univers Spirale N°104

L'EDITORIAL

 

« L’information vraie, c’est de la Lumière ! »

                                                          

L’hologramme de la “fausse lumière” 

Il ne va pas de soi pour les êtres “en chemin” - “semences d’étoiles”, “artisans” ou “guerriers de la Lumière”  - d’intégrer la notion de fausse lumière qui emprisonne l’humanité depuis plus de 26 000 ans, après la “mise en quarantaine” de la Terre par les Archontes, ces “anges déchus” ainsi nommés par les gnostiques. 

 

La “matrice” des forces des ténèbres, pour faire écho à un souvenir lointain, a réalisé une contrefaçon de la “Hiérarchie de lumière”, afin de faire tomber les “Travailleurs de lumière” dans le pouvoir de l’illusion.  C’est ainsi que la “connexion” que nous avons - ou avons eu - avec des “êtres de Lumière”, est dans de nombreux cas, une connexion à la “fausse lumière”, simulée par des entités travaillant pour Yaldabaoth, le démiurge corrompu. Avec pour conséquence, que de nombreux Artisans de Lumière, en dépit des intentions qui les animent, sont aujourd’hui dans une impasse évolutive.

Ceux-ci ne peuvent, en effet, participer, de manière réellement opérative, à la “masse critique des 144 000” (*) nécessaire à la survenue de “L’Évènement”, ce flash de Lumière issu du Grand Soleil Central Galactique, afin d’œuvrer à la suppression du “voile plasmatique” archonte qui empêche l’énergie tachyonique de pure lumière, d’atteindre la surface de la Terre et d’établir le “contact” avec nos Frères galactiques, notamment les Pléiadiens et certains Arcturiens et Siriens positifs. 

Notre planète a ainsi été frappée, depuis très longtemps, d’un “sort” qui nous fait douter de notre lien inaliénable avec la Source Infinie de toute création.  Ce “sort” nous fait nous sentir isolé et vulnérable, projeté du “Royaume des Cieux” vers un monde cruel de guerres sans fin. Ce “sort” est en réalité une tromperie, le propre des entités archontes qui nous ont formatés à croire que la dualité d’opposition est un aspect “naturel” de la vie. 

Retenue à l’intérieur de cette “prison holographique”, et séparée de la Source, l’humanité doit “servir”, un côté ou l’autre, de ce monde de l’Illusion (la “maya” des Hindous). Une empreinte binaire, qui est devenue tellement présente, que les êtres humains ont oublié jusqu’au Principe qui l’a engendrée (L’Un). Ils ont ainsi été conditionnés à idolâtrer la tromperie holographique, en confondant une partie de l’hologramme avec la Réalité et les forces obscures qui la perpétue (“l’État Profond” ou la “Cabale”). 

Afin de capturer et de contrôler le plus d’âmes possible, le démiurge corrompu a ainsi divisé le monde manifesté en deux camps, apparemment opposés : l’ombre (le mal) et la - fausse - lumière censée être le “bien”. Dans le but de récolter la plus grande quantité d’énergie possible, il a créé le paradigme de la dualité ombre/lumière, pour s’assurer que chaque être incarné, sous son emprise, servirait de pile d’âmes, sorte de “réserve” à sa nourriture énergétique. Dans une lutte sans fin, les “bonnes” âmes ne pourraient que rechercher la  - fausse - lumière tandis que les “mauvaises” âmes, l’ombre... 

Pour rendre le jeu de la dualité plus excitant, Yaldabaoth a créé des “densités d’existence” dans lesquelles les supposés initiés sur les chemins de la - fausse - lumière, pourraient “ascensionner” ! Le simulacre du “double” de l’âme est alors à son comble, donnant aux êtres qui voyagent à travers ces densités, un sentiment d’accomplissement, alors qu’ils naviguent à travers un labyrinthe de faux-semblants ! Tous servent, en fait, le même système perverti et tronqué ! 

La “clé” pour se libérer de ce piège, dans lequel sont tombés même les plus grands sages, est d’appliquer le triptyque discernement-humilité-persévérance qui guide le cherchant sincère, pour rester “branché” à la Source Unique, au-delà du “voile des apparences”. 

La différence entre un être de la Vraie Lumière Divine et un être de la hiérarchie de la ”fausse lumière”, est que la Lumière du premier est UNE, enveloppante, amour pur et inconditionnel, tandis que la “lumière” de l’autre est froide, inconfortable et oppressive. 

La Source Infinie n’impose pas d “agenda” aux êtres humains. Elle n’est jamais contrôlante, ni manipulatrice, ni autoritaire, ni culpabilisante d’aucune façon. À la fois Paix, Amour, Joie et Beauté, elle vous soutiendra et vous protégera dans la “mission” que vous avez librement choisi de manifester, pour contribuer à démanteler la “matrice” obscure et participer à la Victoire de la seule et Vraie Lumière.

Marc J. PANTALACCI

(*) Ce chiffre symbolique est à considérer autant en termes de fréquence vibratoire que de nombre

 

(Tous droits réservés © Univers Spirale N°103 - Printemps 2021)