Univers Spirale N°105

L'EDITORIAL

 

« La fin d'un stade de l'évolution est souvent marquée par une puissante recrudescence de tout ce qui doit sortir de l'évolution »

Sri AUROBINDO

                                                          

Un palier dans la conscience  

 

Nous savons maintenant que la “pandémie” Covid-19 est une crise conçue pour provoquer un effondrement global et favoriser cette “Grande réinitialisation” vers une société transhumaniste I.A. totalitaire, via une plate-forme d’identité numérique de surveillance biométrique des individus. Ce bio-fascisme, poussé par la caste des oligarques du Big Tech, est une “guerre contre tous” et contre les valeurs qui fondent l’humanité. 

 

Avec la frénésie vaccinale accélérée par le “pass nazitaire”, la propagande du coronacircus continue d’attiser les peurs et le phénomène d’apartheid entre “non vaccinés” et “vaccinés”, alors que de nombreuses études montrent la contagiosité accrue de ces derniers, victimes d’effets “indésirables” catastrophiques, dissimulés par des autorités sanitaires qui auraient dû stopper d’urgence cette expérimentation mortifère, si elle relevait vraiment de la médecine...

Le 1er septembre 2021, la Cour suprême des États-Unis a statué que “l'agent pathogène Covid n'est pas un vaccin, qu'il est dangereux et qu'il doit être évité à tout prix”, annulant en conséquence la vaccination universelle. La Cour Suprême a également entériné que le génome des personnes inoculées Covid, est désormais breveté par modification artificielle de l’ADN et n’est ainsi plus leur propriété ! Le même principe qu’avaient imposé les industriels sur les semences génétiquement modifiées, empêchant les agriculteurs de produire leurs propres semences. Preuve supplémentaire que les "vaccins" ne sont pas des vaccins mais des “substances géniques” qui modifient l’ADN. 

Ces produits, en phase expérimentale jusqu’en 2023/2024, contiennent une protéine artificielle toxique, la Spike, qui va empêcher le système immunitaire naturel de se défendre contre les maladies, transformant le corps en “usine” à produire le virus à l’infini.. Il a également été prouvé scientifiquement que ce poison contient des nanoparticules d'oxyde de graphène en grande quantité - jusqu'à 100 % pour Pfizer et Moderna - qui amplifie l’action de la Spike. En  plus de détruire progressivement les organes avec des injections à répétition, ce produit a été conçu pour contrôler les personnes à distance. Le graphène est, en effet, connu pour être un super-conducteur qui va entrer en résonance avec les métaux du corps mais aussi avec les ondes millimétriques de la 5G... 

Pour le Dr Luis Marcelo Martínez, “ la protéine Spike n’est rien de plus que du graphène injecté dans votre corps ! Le graphène entraîne une inflammation de l’organisme avec une tempête de cytokines, des thromboses et il touche les poumons. La pandémie doit être traitée du point de vue de l’ingénierie et pas seulement du point de vue de la santé. Nous savons que la 5G, dans sa bande de fréquence, peut stimuler le graphène qui peut aussi générer une inflammation. Ceux qui ont été vaccinés avec les vaccins anti-grippe durant la saison 2019-2020 ont aussi présenté un effet de magnétisme qui a également été observé chez les enfants (calendrier vaccinal).

Reste que des millions de gens sont aujourd’hui  porteurs des substances toxiques contenues dans ces faux vaccins. Si ça tourne mal, on mettra la faute sur les “variants”, mais aussi sur les non-vaccinés, ces nouveaux “boucs émissaires”, en détournant l’attention sur les causes réelles : les “vaccins” inefficaces et toxiques, les masques inutiles (contenant du graphène), les tests PCR (écouvillons fourrés au graphène) inadaptés pour détecter un virus toujours pas isolé… sans oublier les profits astronomiques réalisés par Big Pharma grâce à cette “épidémie de peur” !

Tout le paradoxe de cette vaccination de masse, c’est que les gens ne se font pas inoculer pour prendre soin de leur santé mais pour retrouver la « vie d’avant » (sortir, voyager, consommer sans limites…). Mais ils vont vite déchanter ! La contagiosité des “vaccinés” n’étant pas moindre, les contraintes imposées par la dictature sanitaire n’ont pas pour autant disparu. 

Beaucoup, agacés d’avoir cédé au chantage vaccinal, ont rejoint les rangs des défenseurs des libertés, conscients de ne pas tomber dans le piège de la violence, tendu par les forces occultes et leurs larbins de ce monde. Leur réalité n’est pas la nôtre. Ne nous laissons pas impressionner par cette énorme opération “psy’ops” pour instaurer une tyrannie mondiale d’asservissement de l’humain.

Il est temps de se dégager des plans vibratoires négatifs sur lesquels repose le scénario diabolique en cours. Il n’y a pas de mot d’ordre général, chacun doit suivre son propre chemin, en toute  liberté, guidé par son cœur. Il s’agit de franchir un palier important dans la conscience pour tous ceux qui sont en mesure d’accueillir leur pleine souveraineté. Car les pièges émotionnels et spirituels sont les derniers maillons d’une chaîne qui n’existe que parce que nous y consentons. Quelles que soient les tentations de recoller à la « matrice » dans cette bataille qui fait rage, il est capital de s’engager clairement, conscient de notre lien à la Source et avec notre Être essentiel. 

Marc J. PANTALACCI

 

(Tous droits réservés © Univers Spirale N°105 - Automne 2021)