Notre Sélection (Univers SPIRALE N°109)

 

Fin des temps :

Le "Troisième Cavalier" (famine) arrive au galop !

Acteur irrationnel en apparence, l’Union européenne cherche à tout prix à couper ses relations commerciales avec la Russie. Irrationnel, car les États membres n’ont aucun intérêt, géopolitique comme économique, à se priver de l’énergie et du marché russes. L’UE démontre la même absence de logique pour la sécurité alimentaire, alors que la Russie et l’Ukraine représentent 30 % des exportations mondiales de céréales. 

Alors, où donc est la rationalité de l’Europe comme acteur géostratégique ? Les grandes crises – financières, économiques ou sanitaires – sont presque toujours annoncées par les organes globalistes que sont l’OMS), l’ONU ou le FMI. En 2020, bien avant la guerre en Ukraine, en pleine hystérie pandémique, l’ONU s’alarmait déjà d’une future pénurie alimentaire…

À ces organismes trans et supranationaux, il faut ajouter les organisations oligarchiques a-nationales. Parmi celles-ci, le Forum économique mondial (FEM) ou encore l’Alliance du vaccin (GAVI), chère à Bill Gates, promeuvent le mélange des genres entre public et privé.  

Dans ce monde post-démocratique, celui de la gouvernance privé/public et du néo-despotisme éclairé, une population affaiblie, appauvrie, en demande de sécurité sanitaire et alimentaire, et convaincue de la réalité du réchauffement climatique d’origine anthropique, serait prête à accepter sans discuter, après de longues années de fabrique du consentement, les solutions malthusiennes et transhumanistes du Forum économique mondial.

Dans le Livre de la “ Révélation” de Jean l’Evangéliste, où figure le « Nombre de la Bête » (666), quatre cavaliers annoncent “L’Apocalypse”. « Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la Terre, pour faire périr les hommes par le glaive, par la famine, par la mortalité et par les bêtes sauvages de la Terre», dit ce verset à la forte signification symbolique. Le premier cavalier sur un cheval blanc représente la Victoire, le deuxième (cheval rouge) apporte la guerre, le troisième (cheval noir) annonce la famine et le quatrième (cheval vert pale), la maladie et la mort suivie par les enfers... Pour une “élite” aux prétentions eschatologiques et démiurgiques, cela peut faire sens en ce temps de la “Grande Bascule”, quitte à l’inverser. 

(…la suite de l’article  dans Univers SPIRALE N°109) 

Métavers : le techno-utopisme voué à l’échec  

Utilisé à mauvais escient, le métavers pourrait être plus diviseur que les actuels médias sociaux et constituer une menace insidieuse pour la société, voire la réalité elle-même, par les apparences trompeuses et le mode de l’inversion archontique où le mal devient le bien, le mensonge la vérité, comme en témoigne le narratif des dirigeants lors de la peudo-pandémie de Covid-19.

À la base, la Réalité augmentée (RA) et le Métavers, sont des technologies médias qui visent à présenter le contenu sous la forme la plus naturelle possible, en intégrant de manière transparente des images, des sons et même des sentiments simulés dans notre perception du monde réel. Cela signifie que la RA, plus que toute autre forme de média à ce jour, a le potentiel de modifier notre sens de la réalité, en déformant la façon dont nous interprétons nos expériences quotidiennes.

Dans un monde "augmenté", le simple fait de marcher dans la rue deviendra un amalgame sauvage du physique et du virtuel, fusionné de manière si convaincante que les frontières disparaîtront dans notre esprit. Notre environnement sera peuplé de personnes, de lieux, d’objets et d’activités qui n’existent pas réellement et qui, pourtant, nous paraîtront profondément authentiques.

Mais conscience et intelligence n'émergeront jamais de la matière, en dépit du géocentrisme de notre époque. Les Anciens avaient bien compris que « Tout est pensée ». L’Univers est d’abord vibration, probabilité, information, énergie et conscience. De cela découle ce que nous reconnaissons comme des particules subatomiques et des atomes. Les physiciens quantiques ont renoué avec cette vérité il y a environ un siècle, le reste de la société, y compris les prêtres du temple du scientisme et de la gestion experte, n’ont hélas, pas encore reçu le "mémo". S’ils en avaient conscience, ils n’essaieraient de construire des ordinateurs qui puisent dans la couche de base consciente de la réalité quantique...

(… la suite de l’article dans Univers SPIRALE N°109)